Accueil / Zik / Koffi Olomidé, DJ Arafat, Molare, Debordo, Niska, Abou Nidal, Molière… : Ces célébrités qui ont permis à Safarel Obiang d’éviter le ‘’poteau’’ au Palais de la Culture

Koffi Olomidé, DJ Arafat, Molare, Debordo, Niska, Abou Nidal, Molière… : Ces célébrités qui ont permis à Safarel Obiang d’éviter le ‘’poteau’’ au Palais de la Culture 1

Safarel Obiang a réussi son entrée dans la cour des grands. L’artiste a réalisé l’exploit de faire le plein du Palais de la Culture de Treichville le samedi 07 juillet 2018. Certes talentueux, il aura fallu à Safarel Obiang une grande solidarité des artistes ivoiriens et même internationaux et surtout un staff professionnel pour réussir ce challenge évitant ainsi de ‘’taper poteau’’ dans cette mythique salle où jusque-là plusieurs artistes de renom n’ont pas encore osé.

Pour sa jeune carrière, oser la salle Anoumabo du Palais de la Culture de Treichville était un grand défi. Et il le savait bien. La pression, le stress, l’envie de prouver sa popularité, la peur de ‘’taper poteau’’ et être la risée de tous, ces sentiments habitaient Safarel Obiang lorsque son producteur et promoteur de spectacles, Zoumana Bakayoko lui a dévoilé ce projet du concert du 07 juillet. Normal, parce que justement, Safarel Obiang avait encore à l’esprit l’histoire très récente de DJ Arafat au Bataclan en France, Mc One à la salle Anoumabo du Palais de la Culture de Treichville et aussi celle de Debordo Leekunfa à l’espace Oiseau livres du Palais de la Culture de Treichville.

Conscient que seul, il lui serait difficile de réussir ce challenge, l’auteur du ‘’manger-chier’’ jouera sur ses affinités et sa proximité avec certains aînés et confrères du couper-décaler. À ceux-là, l’artiste n’hésite pas à leur demander leur soutien pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure. Dans cet élan, il sera aidé par son producteur. De fait, Zoumanan Bakayoko très connu du milieu du showbiz ivoirien lui ouvre son réseau.

Aidé dans cette mission par sa radio et sa chaine de télévision, la promotion autour de cet événement s’amplifie. Ainsi, à la télévision comme à la radio et même dans les autres médias, le relais se fait en abondance. Pareil sur les réseaux sociaux. Et quand il s’est agi d’associer des célébrités et autres stars à cette campagne, la grande artillerie a été déployée.

 

Depuis la RDC, Koffi Olomidé, par ailleurs très proche de Zoum Bak, a fait une vidéo de soutien à Safarel Obiang. Depuis la France également, le rappeur Niska a apporté sa contribution et son adhésion à ce spectacle. Même si certains acteurs influents du couper-décaler à l’image de Serge Beynaud n’ont pas officiellement pris position pour Safarel Obiang, d’autres plus nombreux ont donné de la voix à l’auteur des singles ‘’Grattanhou’’ et ‘’Tchintchin’’.

Parmi ces soutiens, on peut citer entre autres DJ Arafat, Molare, Debordo Leekunfa, La Congolaise, DJ Mix 1er , DJ Léo, Mike Alabi, Kerozen, Molière, Doliziana Debordo et bien d’autres. Toutes ces célébrités, en apportant leur soutien à Safarel Obiang, elles lui permis d’éviter ‘’le poteau’’. Car, ce samedi 07 juillet 2018, c’est dans une salle Anoumabo pleine à craquer que Safarel fait son baptême du feu rentrant ainsi dans la cour des grands.

Reconnaissant de cet élan de solidarité à son endroit, Safarel Obiang ne s’est d’ailleurs pas privé de dire merci à toutes ces célébrités. « Je remercie mes fans et tous ceux qui ont effectué le déplacement pour me soutenir, ce n’était pas évident mais grâce à Dieu, nous avons réussi. Merci à tous les devanciers, merci à DJ Arafat et Debordo, merci à des devanciers exemplaires comme Molare, Mopao, Doliziana, Salvador, Mix 1er pour leurs soutiens. Je suis conscient que n’importe qui ne peut remplir la salle Anoumabo et moi je l’ai réussi », a-t-il traduit dans une vidéo après son concert.

Commentaires