Accueil / Zik / Debordo Leekunfa : Critiqué violemment par les internautes au sujet de son clip « Pikimin »

Debordo Leekunfa : Critiqué violemment par les internautes au sujet de son clip « Pikimin » 2

À peine vient-il de lancer son tout nouveau clip de son single « Pikimin » que Debordo Leekunfa fait face à une grosse polémique. Des fans et des internautes ont même décidé de censurer le clip.

Debordo Leekunfa a de plus en plus maille à partir avec certains de ses fans qui n’apprécient pas du tout le clip de « Pikimin », son nouveau clip. Ces fans et internautes sont pour la plupart passés à l’action. En s’attaquant directement à Debordo.

Sans gants, ils ont donné leurs avis sur la qualité du clip de Debordo. « Tu m’as découragé, ton clip est nul », s’est plaint un internaute. D’autres encore plus acerbes vont même à dire que c’est le plus faux clip de toute la carrière de Debordo.

La polémique et la censure sont partis du fait que ces internautes n’apprécient pas à la fois la qualité des images et de certaines scènes jugées trop dénudées et frisant l’érotisme.

Toutes ces observations de fans et d’internautes loin de choquer Debordo, au contraire lui donne la force de continuer. « C’est un clip fait exprès. L’objectif était de choquer et je l’ai bien réussi », s’est-il convaincu. Pour Debordo, cette censure est l’œuvre de personnes agissant contre ses intérêts parce qu’étant dans le camp de « l’adversaire ».

Les scènes hot et dénudées fustigées par les internautes sont pour Debordo Leekunfa une méconnaissance de l’univers du showbiz de ces derniers. Mieux, dira-t-il qu’il adore la perversion et le dénudé parce que vivant dans un tel environnement. Pas question donc pour lui d’écouter les critiques et autres remontrances de ses fans. « Ce qui m’intéresse, ce sont mes vues sur Youtube qui me permettent d’avoir du sou », a-t-il tranché.

À l’instar de Debordo, Molare avait eu la même censure lorsqu’il avait diffusé son clip « Voilà la partie ». Des fans l’avaient sévèrement critiqué et traité de faire la promotion du porno. « Quand on me demande si c’est un clip porno, je me pose des questions sur leur sexualité », avait répliqué Molare.

Pour Molare, le plus important est de faire ce qu’il ressent. « Si j’écoutais, j’étais au village depuis longtemps. Je respecte les avis mais j’assume mes choix musicaux et mes vidéos et personne n’est obligé de regarder mais si je devais tout changer à chaque fois que ce que je fais ne plait pas à certaines personnes, je n’aurais pas de vie », s’était-il défendu.

Avec Linfodrome

Commentaires