Accueil / Actu people / Booba révèle qu’il serait souvent la cible d’injures antisémites !

Booba révèle qu’il serait souvent la cible d’injures antisémites ! 1

Booba, B2O, Kopp, Le Duc, on ne le présente plus. En effet, depuis Lunatic (le groupe qu’il formait avec Ali), le rappeur de Boulbi a su charmer et garder son public. Et même si son flow a évolué avec le temps et les modes, Elie Yaffa reste le rappeur de toute une génération. À 41 ans, ses albums sont tous couronnés de succès. Et lui, reste sur son trône. Cependant, certaines rumeurs restent en surface. Ou plutôt, certains s’amusent à continuer de vouloir démêler le vrai du faux de sa vie privée.

« Paraît que j’prends d’la CC, paraît qu’j’suis en prison, paraît qu’j’suis juif » disait Booba dans son morceau Gun in Hand en featuring avec le célèbre chanteur Akon. Déjà en 2006, plusieurs rumeurs circulaient à son encontre. En effet, il confiait à Brain Magazine lesquelles étaient les plus folles : « Que j’étais mort. On a aussi dit dernièrement que j’étais Juif, parce que mon prénom c’est Elie, mais ça, c’est pas une aberration parce que j’aurais très bien pu être Juif. Cette rumeur c’était une façon de me mettre des gens à dos, par rapport au conflit et à l’antisémitisme dans les banlieues. Et c’est triste. »

View this post on Instagram

ARE YOU NOT ENTERTAINED…

A post shared by KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) on

Cependant cette fois, c’est à l’occasion de son interview dans le prestigieux magazine ‘M’ du journal Le Monde qu’il revient sur cette rumeur plus en profondeur. Afin de mieux comprendre ses propos, il faut rappeler que la mère de Booba avait été kidnappé. Et cet évènement a eu lieu en même temps que l’affaire Ilan Halimi, victime du Gang des barbares.

« Quand on a récupéré ma mère, c’était au moment où les flics essayaient de sauver Ilane Halimi. Ils m’ont demandé si je n’avais pas entendu parler d’une autre histoire du même genre. Ils se disaient peut-être que les deux affaires étaient liées, vu que pour ces mecs tous les juifs sont riches. Moi, je reçois tout le temps des messages qui me traitent de ‘sale j**f’, de ‘sale sioni***’. Qui me menacent, genre ‘On va mettre ta fille dans un four’ »

Booba a poursuivi : « Même La Fouine l’a dit sur le mode ‘t’es j**f, assume’. Moi, ça m’intéresse pas, ces histoires d’origine. C’est une façon de me discréditer. J’ai même entendu que ma mère était juge, qu’elle pouvait me faire sortir de prison et que j’avais refusé pour soigner ma ‘street credibility’ ». À méditer.

Commentaires