Accueil / Cinéma / A’Salfo, parrain artistique du film sur la Première dame : « Dominique Ouattara est une école et une chance pour la Côte d’Ivoire »

A’Salfo, parrain artistique du film sur la Première dame : « Dominique Ouattara est une école et une chance pour la Côte d’Ivoire » 1

Salif Traoré, dit A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System, a été choisi comme parrain artistique du film-documentaire ‘’ Dominique Ouattara, un cœur en action’’. Il a saisi l’occasion de la réception de son cd pour parler de ses relations avec la Première dame de Côte d’Ivoire.

 

Le film-documentaire ‘’ Dominique Ouattara, un cœur en action’’ de 26 minutes qui relate les actions de bienfaisance de l’épouse d’Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire ,a été réceptionné à la 71ème édition du
festival de Cannes ( France).Hier, au siège de Gaou-production à Cocody-II Plateaux , Aimond Wiliam, producteur de ce film-documentaire, a offert un Cd, un tee-shirt à Salif Traoré alias A’Salfo, parrain artistique du film.
Après la réception, A’Salfo a parlé de sa relation avec Dominique Ouattara. Selon lui, ce sont les actions de Dominique Ouattara qui l’ont attiré vers elle. « Je savais que tôt ou tard , il fallait que je me mette à la disposition des gens. Il fallait avoir un exemple qui pouvait être mon indice. C’est ainsi que je me suis rapproché d’elle. Elle m’a beaucoup apporté, tant en conseils qu’en aides. Quelque chose m’a inspiré ,et je me suis dit voilà une dame qui passe tout son temps à partager. La relation entre Dominique Ouattara et le groupe Magic System, particulièrement moi, ne date pas d’aujourd’hui. Si le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo ( Femua) est né, cela fait partie du courage qu’elle a pu m’insuffler et l’envie de vouloir aider qu’elle m’a communiquée », a-t-il relaté.

Poursuivant, le lead vocal des magiciens a indiqué qu’il est très heureux de participer à un documentaire relatant les actions caritatives de Dominique Ouattara, parce qu’en Afrique, on rend hommage aux personnalités lorsqu’elles ne sont plus. « Je suis content de parler d’elle de son vivant et de pouvoir lui dire merci », a-t-il indiqué. Aussi soutient-il qu’il ne finira jamais de dire merci à cette dame au cœur d’or. « Je lui dis merci ,au nom de tous les démunis car je fais partie des enfants de pauvres qui sont partis des ghettos pour réussir.
Elle aide les enfants démunis et les femmes. Elle vient d’ouvrir l’un des plus grands hôpitaux mère-enfant d’Afrique. C’est vraiment quelque chose de louable. Je demande à tous les ivoiriens de faire une prière pour cette dame, parce qu’on a besoin de ce genre de personne le plus longtemps possible. Dominique Ouattara,c’est le nid de l’espoir et de la générosité. C’est Dieu qui nous a envoyé Mme Ouattara», a-t-il informé.
La réception de l’acte 1 du film au Festival de Cannes Concernant la réception du film au festival de Cannes, il dit qu’Il n’ y a pas de hasard dans la vie. «Le film qui parle d’elle a été sélectionné là où elle a commencé. Ce film-docu-mentaire, au-delà d’être sélectionné à des festivals, retrace le parcours de Mme Ouattara qui est un exemple. Nous avons la chance de fréquenter beaucoup de Premières Dames en Afrique. Mais le cas de Dominique Ouattara est une école ,voire une chance pour la Côte d’Ivoire. C’est un honneur pour moi d’être le parrain artistique du film-documentaire sur les actions de la Première Dame », a-t-il conclu.

Il faut noter qu’une caravane de ce film va sillonner plusieurs localités du pays, pour sensibiliser les populations sur le vivre- ensemble, la culture de la paix, et l’amour de son prochain.

Commentaires